avr 291996
 

Ce que n’est pas Internet

- Inter­net n’est pas une «zone de non-droit»

Toute publi­ca­tion faite sur Inter­net est sou­mise aux règles du droit. Droit du pays de l’émetteur de la publi­ca­tion, droit du pays depuis lequel est faite la publi­ca­tion (car il est pos­sible pour un citoyen fran­çais de dif­fu­ser une infor­ma­tion depuis une machine située en dehors du ter­ri­toire natio­nal), tous s’appliquent. On se trouve donc avec plus de règles de droit appli­cables à Inter­net qu’à tout autre infra­struc­ture de communication.

Conti­nue reading »

mar 031996
 

AOL, Com­pu­serve, Génie, Info­nie et bien­tôt Wana­doo, Mul­ti­cable et j’en oublie sont des «ser­vices en ligne». Tous veulent offrir, en plus d’un accès à Inter­net, des ser­vices sup­plé­men­taires qui les ren­dront plus attrac­tifs que les ‘simples’ four­nis­seurs d’accès, mais tous pour­tant com­mu­niquent lar­ge­ment sur cet accès à Internet.

Conti­nue reading »

jan 241996
 

Une his­toire. Un ours vivait libre et heu­reux parmi les hommes en com­pa­gnie de ses frêres-ours. Un marin sur­vint: «Com­ment peux-tu être heu­reux quand tu risques à tout moment d’être enchaîné et uti­lisé dans un cirque?». «Nous, dans la marine, nous avons un capi­taine qui nous pro­tège, en échange de menus tra­vaux que nous sommes obli­gés de rendre à la comm­mu­nauté. Mais c’est un petit prix pour s’assurer la liberté». L’ours, s’étonna: lui et ses frères pas­saient déjà tout leur temps à faire rire les enfants dans la rue, pas besoin de chaînes ni de capi­taine pour les y contraindre. «Mais vous ris­quez de le faire mal, ce serait très dan­ge­reux!», répon­dit le marin. Alors il enchaîna les ours, les ven­dit à un cirque et fut nommé capi­taine.
Conti­nue reading »