Jan 072008
 

Après quelques agapes nîmoises pour les fêtes (dont un couscous – au chapon! – pour le réveillon), retour aux bases parisiennes: c’est samedi, c’est la famille.

Cette semaine, pas de plat principal. J’ai prévu une simple Kémia: des pommes de terre au cumin, des carottes au vinaigre, des bricks, des fricassé, une (petite) salade de riz et (puisque c’est la saison des galettes et de la crème d’amande) un beau fraisier pour le dessert:

Fraisier

Pour ça j’ai fait: une génoise, une crème mousseline et un glaçage au praliné. J’ai découpé la génoise en 3, mouillé chaque partie avec un sirop léger aromatisé au rhum, étalé 1cm de crème, disposé les fraises (coupées en 2) dans la crème, et bien refermé tout ça. J’ai déglacé un caramel (à peine coloré) à la crème fraiche puis fait fondre du pralin et un peu de beurre dans la casserole hors du feu. A peine refroidi j’ai étalé ce glaçage sur le gateau, et voilà.

Je ne rentre pas dans le détail volontairement: je ne suis pas un très bon patissier alors je me suis contenté de piocher recettes et idées au fil du web. Rien de personnel, donc, dans ce gateau sinon le fait que, quand j’étais petit, mon père m’avait offert un livre de cuisine pour enfants contenant la recette du « fraisier facile » (génoise simplifiée et crème au beurre) et que, parfois, il me donnait pour mission de réaliser mon oeuvre majeure de l’époque pour le dessert du samedi. Visiblement, ça m’est resté.

Pour les bricks, j’ai fait cuire 4 pommes de terre et durcir 2 oeufs. Dans une poèle, j’ai découpé 3 oignons, écrasé 4 gousses d’ail, ajouté un peu de persil, du sel et du poivre. J’ai fait revenir à l’huile d’olive quelques minutes à feu moyen en remuant, puis j’ai retiré du feu. J’ai écrasé les pommes de terre (sans en faire de la purée) et je les ai mélangées avec le contenu de la poèle, puis j’ai émietté de la viande de boeuf (restes de ragout), cassé un oeuf et bien remélangé le tout:

p1050095.jpg

Pour une fois je n’ai pas fait mes feuilles de bricks moi-même, et j’ai eu tort: les feuilles du commerce son cassantes, difficiles à mettre en forme et se déforment trop facilement une fois dans l’huile. Mais, bon, j’ai fait comme d’habitude: coupé chaque feuille en deux, posé la farce au centre du demi-cercle, ajouté un petit morceau d’oeuf dur, replié la feuille sur le tout puis roulé en refermant les bords pour obtenir une brick en forme de nem que j’ai fait frire à 160°:

Brick1

Brick2

Brick3

Pour les carottes au vinaigre, j’ai épluché, decoupé en rondelles assez épaisses et lavé 5 carottes moyennes. Dans une casserole j’ai ajouté aux rondelles de carottes: du sel, du poivre, du paprika, de l’ail écrasé, une cuillère à café d’harissa et une cuillère à soupe rase de carvi. J’ai recouvert d’eau et mis à cuire 30mn (jusqu’à absorbtion complète de l’eau), puis j’ai ajouté 2 cuillères à soupe de vinaigre de vin, donné un coup de bouillon et retiré du feu:

Carottes au vinaigre

Pour les pommes de terre au cumin, j’ai fait cuire 5 patates moyennes, épluchées, découpées en gros cubes grossiers. Dans une poèle j’ai mis un fond d’huile d’olive, une cuillère à café d’harissa et une de cumin. Sur feu chaud j’ai fait sauter les pommes de terres dans ce mélange, juste pour qu’elle dorent un peu, puis dans un bol j’ai mis le jus d’un citron et du sel, et j’ai déposé mes patates sautées dans ce bol et délicatement mélangées:

Pommes de terre au cumin

J’ai une sale manie pour la salade de riz: j’essaie de faire (autant que possible) en sorte qu’aucun élément ne soit plus gros qu’un grain de riz. Pour la petite salade de ce soir, j’ai donc (très) finement émincé un oignon, très délicatement découpé 2 tomates, découpé en tout petits cubes 1/2 poivron vert, haché 1/2 sachet de laitue ‘iceberg’, ajouté deux oeufs durs en tout petits morceaux (mais pas en charpie, hein: découpés au couteau), émietté 200g de thon au naturel, mélangé tout ça avec une petite mayonnaise, puis enfin le riz long (2 tasses):

p1050099.jpg

Et les fricassés (miam), bon j’avoue ma flemme: j’ai acheté de la slata méchouia toute prête. Si. Mais bon, ça ne suffit pas à faire une garniture pour ces petits sandwiches frits: il faut y ajouter une pomme de terre (cuite) coupées en petits cubes, 2 oeufs durs coupés eux aussi en petits cubes, et 250g de thon en miette (nature ou à l’huile d’olive selon les goûts, moi je fais nature):

Farce fricassés

Pour la pate, j’ai mis 500g de farine dans le pétrin, mélangée à une cuillère à soupe de sel. Dans un verre d’eau tiède j’ai mélangé de la levure (déshydratée), un peu de sucre et deux cuillères à soupe de farine, et dès que la levure s’est éveillée j’ai versé le verre dans le pétrin, puis une (petite) tasse d’huile d’arachide. Lancé à vitesse lente, j’ai ensuite ajouté deux oeufs entiers dans le mélange et laissé mon Kitchenaid favori pétrir une 10aine de minutes une pate qui est devenue très élastique et facilement maniable.

Je l’ai recouverte d’un linge et laissée lever 45mn avant de la rabattre et de former une 10aine de petits pains allongés que j’ai légèrement farinés et recouverts d’un linge, pour une pousse d’une petite heure:

Fricassés1

Dans l’huile très chaude de la friteuse, j’ai (délicatement) mis mes petits pains, le temps pour eux de prendre une belle couleur dorée, puis je les ai posés sur du papier absorbant le temps qu’ils refroidissent:

Fricassés2

Il ne restait plus qu’à les ouvrir sur un côté et à les garnir du mélange méchouia pour qu’ils soient prêts à être dégustés:

Fricassés

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)